Le site de Tous les Supporters du Stade Malherbe Caen

Dernier : L2 Caen 0-0 Chambly
11ème
5 pts
Prochain : L2 - Le 23/08 à 20h00
Stade René-Gaillar... 5ème
7 pts
Résultats
Ligue 2 (2019/2020)
4ème journée
Caen-Chambly 0-0T
Châte...-AC Ajacci... 0-1T
Grenoble-Troyes 1-1T
Lorient-Sochaux 1-0T
Nancy-Le Mans 2-1T
Orléans-Clermo... 0-1T
Paris FC-Niort 0-1T
VA-Rodez 1-0T
Lens-Le Havre 1-3T
Auxerre-Guingamp  19.08  20h45 
Video des buts
Stéphane Darbion
Min. : 22e
Taille :
Durée :

Vu : 11044
Livio Nabab
Min. : 79e
Taille :
Durée :

Vu : 10274
Corentin Jean
Min. : 88e
Taille :
Durée :

Vu : 8708
Nos partenaires
Les sites Amis
Retour à la case départ
DÉTAILS
> Lundi 27 mai 2019
> Lu : 1703 fois
 Au terme d'une saison extrêmement pénible à suivre et d'un dénouement tragique, l'heure est à la re-construction pour le Stade Malherbe de Caen. Après cinq ans passées au sein de l'élite, les Normands retrouvent la Ligue 2.
Un sentiment de régression et de gâchis prédominent, où les luttes de pouvoir à l'été 2018 ont eu raison de la composante essentielle du club : le SPORTIF !

Par Mickaël MÉLIGNE
[Source: LeMalherbiste.fr]

Comment flinguer en un an, le projet "2015-2020" et mettre du plomb dans l'aile dans le projet "2018-2023". Cette descente fait mal à tous les niveaux et l'avenir proche du SMC est plus que jamais indécis.

Les supporters n'ont jamais digéré l'éviction brutale de Jean-François FORTIN, président emblématique et bien implanté dans le monde du football français. Aujourd'hui, le novice Gilles SERGENT représente à lui seul l'Échec. Au niveau de la méthode, de la communication, des choix sportifs.


La méthode

Le nouveau président assure ne pas avoir choisi le calendrier. Comment ne pas en douter ? Chambouler l'organigramme du club en juin n'est-il pas suicidaire ?
La nouvelle direction a toujours évité le sujet et a préféré parler d'avenir. Mais voilà, aujourd'hui, l'avenir est en Ligue 2, les retombées économiques qui vont avec...


La communication

Beaucoup l'ont noté, les sorties du président SERGENT sont suivies de déceptions.

Le choix de l'entraîneur

L'arrivée de Fabien MERCADAL a surpris, en décalage avec le profil recherché initialement : « expérimenté, charismatique, ayant fait ses preuves en Ligue 1 ou en Ligue 2, souhaitant travailler avec la formation et maîtrisant l'anglais car nous avons de plus en plus de joueurs étrangers ». Force est de constater que malgré les promesses du discours et l'investissement de son staff, le management de Fabien MERCADAL de son vestiaire fut insuffisant (statut de Fajr). Mis en tutelle ensuite par Rolland COURBIS pour apporter de la poigne à un groupe démobilisé.

Le président voulait s'inscrire dans la durée avec lui, c'est manqué !

L'objectif de la nouvelle direction : « Se sauver tôt, faire une demi-finale ou une finale de coupe et de donner du plaisir aux gens sur le plan du jeu, ce serait le triptyque idéal ».

Cela aurait pu être un zéro pointé. Mais Caen s'est tout de même hissé en quarts de finale de Coupe de France, grâce à un parcours plutôt favorable jusqu'au gros poisson Lyonnais.

Au delà de cela, le maintien n'est pas obtenu. C'est un gros coup de frein. Mais, le plus décevant reste le jeu proposé. Fatigué à la fin des années Garande, le public de d'Ornano avait de plus en plus de mal à s'enthousiasmer devant les matchs proposés par les rouges et bleus. L'espoir du changement était là, mais la désillusion est totale ! Jamais les travées du stade ont assisté à des prestations aussi indigentes, creuses, tout simplement indignes d'une équipe de football de haut niveau. L'esprit conquérant et de révolte contre les situations difficiles furent inexistants ! Ou trop peu...

Le résultat aujourd'hui est que la parole de Gilles SERGENT se trouve complètement décrédibilisée. A l'instar d'un bon politicien, il a été élu avec de belles promesses, lesquelles n'ont pas été tenues. Place au sentiment de colère, exprimé avec véhémence par les supporters à l'issue du match contre Bordeaux.


Les choix sportifs

Le recrutement est symbole de la débacle caennaise. L'évènement le plus marquant reste l'achat incompréhensible de Yacine BAMMOU. Malgré toute la clairvoyance des observateurs - nantais, caennais et français au sens large, il était impensable d'investir autant d'argent sur ce joueur. Tout le monde était unanime. Neuf mois plus tard, il est écarté du groupe et confirme le gros flop de ce recrutement.

Malik TCHOKOUNTÉ (4 ans !), certes vaillant, n'a pas le talent suffisant pour exister en Ligue 1, voire en Ligue 2. L'installer en tant que titulaire les derniers mois met bien en évidence la faiblesse technique et le manque de qualité de l'effectif bas-normand version 2018-2019.

Prince ONIANGÉ a lui sombré au fil de la saison, pourtant beaucoup d'espoirs étaient légitimement fondés en lui. Même chose pour Faycal FAJR qui a perdu son football en deuxième partie de championnat, lié à une cassure dans le vestiaire ?

Les mauvaises pioches en prêts : KHAOUI, BEAUVUE, BAYSSE, sans parler de NDOM... Que des déceptions !!

Cela fait beaucoup d'erreurs de casting pour les mercato 2018-2019.

A l'inverse, comment expliquer la mise au placard de Jessy DEMINGUET pendant presque les 2/3 de la saison ? C'était indiscutablement le meilleur joueur du sprint final.

Ensuite, les deux réelles satisfactions sont Casimir NINGA et Jonathan GRADIT. Après des débuts poussifs, le Tchadien a démontré des qualités de percussions et de finitions, même s'il doit progresser en lucidité et en adresse devant le but. Concernant l'ex-Tourangeau, personne ne l'a vu venir. C'est la bonne surprise de la seconde partie de championnat. Reste à savoir s'il trouvera un terrain d'entente pour rester et aider le club à remonter.


Que fait-on maintenant ?

La tâche de l'enfant du pays Yohann EUDELINE ne sera pas aisée. Le nouveau responsable de la cellule de recrutement aura l'avantage d'être frais. Il va tenter de donner un nouveau souffle et d'apporter un réseau qui jusqu'ici ne fonctionnait plus.

Mais pour l'heure, trop d'inconnues empêche la préparation de la saison à venir. Quel président sera en poste ? Quel entraineur posera ses valises ? Quel budget pour le recrutement avec les retombées de Lemar, Karamoh, Guilbert, etc. ? Quel sera objectif réel pour cette année en Ligue 2 ? Quid des projets lancés, notamment le centre d'entrainement, la formation, l'ouverture du capital aux supporters ?


Tout le monde l'a compris. On a pas fini de disserter sur l'actualité de Malherbe ! Nous, supporters, souhaitons des choses simples et du bons sens : que les intérêts du club priment, que le choix sportifs soient forts et garantissent expérience, talent et esprit cohésion ! C'est absolument indispensable pour que chaque supporter se reconnaisse dans cette équipe et puisse vibrer de nouveau...
Réagissez 2 commentaires
Pseudo :
Vous avez la possibilité d'écrire un commentaire de 1000 caractères maximum.
Enregistrer
DERNIERS ARTICLES
DERNIÈRES BRÈVES

Mon compte

Pseudo
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Vous n'êtes pas encore membre ?

Inscrivez-vous

Le L!ve BOOK
Se connecter ou s'incrire pour intervenir.
Concours de pronostics
Lire tous les messages >>